En classe de troisième, l'enseignement de technologie privilégie l'étude des objets techniques ancrés dans leur réalité sociale et se développe selon quatre dimensions :

  • une dimension d'ingénierie - design pour comprendre, imaginer et réaliser de façon collaborative des objets.
  • une dimension socio-culturelle pour étudier l'évolution des objets et systèmes et de leurs conditions d'existence dans des contextes divers (culturels, juridiques, sociétaux).
  • une dimension scientifique, qui fait appel aux lois de la physique-chimie et aux outils mathématiques pour résoudre des problèmes techniques, analyser et investiguer des solutions techniques, modéliser et simuler le fonctionnement et le comportement des objets et systèmes techniques.
  • une dimension informatique, afin de réaliser des productions collectives (programme, application, animation, sites, etc.) dans le cadre d'activités de création numérique.


Au collège Moulin Blanc, les activités collaboratives menées par les élèves de 3ème sont étroitement liées aux déplacements des véhicules terrestres avec pour objectifs la diminution de la consommation énergétique et l'automatisation des mouvements.

Sous-catégories

Avant de passer à la conception d’un objet technique, il est indispensable d’identifier avec précision les besoins et attentes des utilisateurs. Pour cela, on utilise des outils de description permettant de rédiger un Cahier des Charges.

 

Pour participer à une course de modèles réduits ou de robots à roues sur une piste non linéaire, le véhicule doit posséder des éléments permettant de faire pivoter une ou plusieurs de ces roues pour changer de direction.

 

De nombreux véhicules subissent des dommages lors des phases de stationnement, notamment lorsque le conducteur rentre sa voiture dans son garage. Par manque de visibilité et d’appréciation des distances, les contacts entre le mur et la voiture occasionnent régulièrement des dégâts.

Les véhicules haut de gamme possèdent désormais des caméras embarquées ou des radars placés dans les pare-chocs permettant d’alerter l’usager. Par contre, pour les automobiles d’entrée de gamme, ces systèmes sont absents.

Un radar de garage peut permettre d'éviter les coups et griffes sur les pare-chocs.

 

A l'approche des grandes agglomérations, le réseau routier s'entrecroise et le trafic automobile s'intensifie. Le conducteur doit alors mobiliser toute son attention pour éviter les accidents et les accrochages.

Sur les véhicules modernes, des informations provenant de capteurs placés sur la carrosserie peuvent, par exemple, rendre compte de la luminosité extérieure ou de la présence de pluie et ainsi assister le chauffeur en déclenchant à sa place des actions, comme l'allumage des phares ou la mise en route des essuie-glaces.

 

En cas de défaillance entraînant la chute d’un drone de livraison, la durée d’ouverture du parachute de secours doit être très inférieure à la durée de cette chute. Des tests doivent alors être menés en laboratoire.

 
La catégorie Archives comporte des activités - obsolètes ou non mises à jour -
ayant pour dominantes la conduite de projets en classe de troisième.